Carillon et scarabée

Projet de sortie dirigé et mis en scène par Jeanne Candel et Lionel Gonzalez

Avec : Charlotte Avias, Pauline Chabrol, Thomas Couppey, Anaïs Defay, Suzanne Dubois, Myriam Jarmache, Antoine Maitrias, Simon Peretti, Léo Ricordel, Elena Sandoz, Eliakim Sénégas-Lajus

Adaptation libre du texte Les Frères Karamazov de F.Dostoïevski

 

Représentations du 26 au 29 juin 2018 au Théâtre de la Cité Internationale, dans le cadre du Festival des Écoles du théâtre public.

Entrée libre, réservations indispensables en ligne auprès du T.C.I.


« Faire ce qu’il ne faut pas faire
Tenter l’impossible
Se plonger dans une matière énorme
Gigantesque
Les Frères Karamazov de Dostoievski
Le pavé
L’œuvre totale
La montagne infranchissable
Et pour cela
Choisir une petite histoire dans la grande
Une parabole
Celle d’Aliocha et des enfants
« Carillon et Scarabée »
Raconter la grande histoire par la petite
Un récit métonymique
Et si tous les Karamazov étaient dedans
Comme en puissance
Si tous les thèmes étaient déjà là
Comme dans leur forme la plus ramassée, la plus brute
Un théâtre-précipité
Comme l’arbre qui tout entier est déjà dans la graine
Et si partant de là nous pouvions les rêver
Les Kara’
« Faire le jazz » dans cette matière
Par condensation et déplacement
Comme disait l’autre
Raconter ça
Et rêver le reste
Parce qu’il y a tout dans ce roman
Tout un monde
Tout le monde
Et l’on s’y reconnaît ardemment. »

Jeanne Candel et Lionel Gonzalez


 

Jeanne Candel est metteur en scène et comédienne. Après des études de lettres modernes, elle entre au CNSAD où elle travaille entre autres avec Andrzej Sweryn, Joël Jouanneau, Muriel Mayette et Arpàd Schilling avec qui elle crée quatre spectacles. Elle est actuellement artiste associée au Théâtre de Lorient, au théâtre Garonne à Toulouse, à l’Opéra Comique. Depuis mai 2014, elle fait partie du collectif artistique de la Comédie de Valence où elle crée récemment Orféo, co-mis en scène avec Samuel Achache, TRAP, une performance dans les dessous du théâtre de la Comédie et Demi-Véronique, un ballet théâtral d’après la cinquième symphonie de Gustav Mahler.

Lionel Gonzalez se forme au Studio-Théâtre d’Asnières et à l’École Jacques Lecoq. Il intègre ensuite la Compagnie du Studio dans laquelle il sera à la fois acteur et assistant à la mise en scène. En 2003, il commence à enseigner au Studio-Théâtre d’Asnières et rencontre Sylvain Creuzevault avec qui il commence une étroite complicité artistique avec D’ores et déjà. En 2013, après avoir passé deux années de travail avec Anatoli Vassiliev autour de Pirandello, il rejoint Jeanne Candel et La Vie Brève pour la création Le goût du Faux en 2014. Parallèlement à son activité d’acteur et de metteur en scène, il développe une activité de transmission au Studio-Théâtre d’Asnières, au CDC de Toulouse et aux Chantiers Nomades.

 


Photo © Christophe Raynaud de Lage